PRINCIPE DU ROTOR NOYÉ

Vous êtes ici :

UNE POMPE A ROTOR NOYÉ EST COMPOSÉE : D’UNE HYDRAULIQUE CENTRIFUGE TRADITIONNELLE ET D’UN MOTEUR SPÉCIAL À CAGE D’ÉCUREUIL RELIÉS EN MONTAGE MONOBLOC.

schema pompe rotor noyé - iso15783 api685

La pompe à rotor noyé est composée d’une hydraulique centrifuge traditionnelle, reliée en montage monobloc à un moteur spécial.
 Le stator de ce moteur est chemisé dans l’entrefer confinant le liquide dans la chambre rotorique. Le liquide pompé circule dans la chambre rotorique, en refroidissant le moteur, et en lubrifiant les paliers lisses qui supportent le rotor. L’enveloppe de cette chambre (chemise statorique + chapeau arrière) constitue donc une enceinte étanche qui confine le liquide sans étanchéité dynamique.

 

De plus, en cas de rupture de la chemise statorique d’entrefer, le liquide se trouve de nouveau confiné dans la carcasse blindée du moteur (capable de résister à une explosion) et ne peut donc pas fuir à l’extérieur. C’est ce qu’on appelle la double sécurité : cela donne un avantage décisif à cette technologie sur l’entraînement magnétique qui, en cas de rupture du capot d’entrefer, présente immédiatement une fuite vers l’extérieur.

 

Enfin, la simplicité mécanique du groupe moto-pompe à rotor noyé lui confère des avantages techniques importants : équilibre mécanique, encombrement réduit, pas d’alignement, pas d’entretien systématique, fonctionnement silencieux, certificat 
officiel pour fonctionnement en zone explosible, facilité et efficacité des surveillances, nombreuses variantes de refroidissement du moteur, …

AVANTAGES D'UNE POMPE À ROTOR NOYÉ ÉTANCHE

  • Une barrière d’étanchéité double = étanchéité à 100% !
  • Pas de garniture mécanique simple ou double = MTBF optimal.
  • Coûts de maintenance réduits et longue durée de vie.
  • Aucune installation coûteuse et complexe de lubrification et de refroidissement nécessaire.

  • Construction monobloc = gain d’encombrement.
  • Niveau sonore très faible.
  • Grande facilité de montage et démontage.
  • Moteur ne comportant pas de tirant de serrage (sécurité en cas d’incendie).
  • Interchangeabilité : un moteur donné s’adapte sur n’importe quelle hydraulique sans modification.

  • Vidange totale à poste par l’orifice de vidange de la volute sans démontage de la pompe.

  • Equilibrage hydraulique des poussées axiales.
  • Dégazage automatique et vidange totale à poste sans démontage de la pompe.

  • Chemise de stator non soumise aux efforts de traction entraînés par la pression ou par des dilatations différentielles.

  • Circulation intense du liquide dans le moteur permettant un refroidissement très efficace.

  • Possibilité de sonde de présence liquide et de température montées sur la pompe.